AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jimmy & Michael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pookie

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Jimmy & Michael   Ven 29 Déc - 10:42

I’ll take your ass away … I mean breath


Il avait cette impression de l’éternité, enfermé de la sorte depuis de nombreux jours. Il ignorait réellement le temps qu’il y avait passé, les deux moins bien complétés. Plus les jours passaient, plus il semblait en perdre son humanité. Ses voisins de cellules, il en avait un peu de toutes sortes. Il avait vu le mal qu’on leur avait fait, il avait compris qu’ils n’étaient pas tous là pour de bonnes raisons, parfois contre leurs grées. Et alors que certains pleuraient leurs vies en entier, d’autre semblaient être inconscientes de ce qui les attendait. Il partageait un brin d’histoire avec eux, pour le peu de temps qu’ils y restaient. Parfois un passage, parfois quelques jours, mais toujours disparaissaient-ils. Et lui… Il était toujours là. Jugé trop sauvage encore pour être le moindrement vendu, peut-être. Tant mieux, peu lui importait la raison.

Et aujourd’hui le vide à ses côtés ne resta pas bien longtemps, pour une nouvelle fois. Un nouveau spécimen, une nouvelle histoire, une nouvelle raison. Il paraissait plus vieux que les précédents, qu’il avait vus. Plus calme aussi, ni en panique si en pleure. Juste perturbé. Quoi de plus normal, avec leur examens à la con. Alors que pour certain ils se faisaient rapidement, celui de Jimmy donnait l’impression de n’avoir jamais aboutis. Il avait fermé sa gueule et s’était débattu comme un lion. Au final ils ne savaient rien, presque rien, n’ayant pu que vérifier leur critère principal. Il n’y avait plus rien de bien pur chez lui, peu importe où ou dans quelles circonstances. Qu’ils aillent tous se faire voir, qu’ils brûlent doucement, sous une lente torture.

Jimmy s’était approché, s’emmerdant comme à son éternelle habitude. Et il l’observait de son regard perçant, peut-être un peu intimidant aux premiers abords. Mais ils ne l’étaient pas. Ce n’était pas tant de sa faute si tel était ce qu’il dégageait. Et il avait laissé ses mains s’accrocher aux barreaux, regardant l’homme de haut en bas.

« So… What’s your story huh? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Jimmy & Michael   Ven 29 Déc - 10:44

Un examen, des questions, la routine. Comme chez le médecin, en plus chiant et d'autant plus malaisant. À voir la gueule des gars, il n'avait pas cherché à questionner leurs méthodes et avait perdu ses vêtements bien rapidement. Oui c'est bon, pas besoin de lui tâter et tout, il n'avait jamais rien fait, voilà content? Ouais, il était un peu vieux pour être encore vierge, so what ? Ask his dick, that thing is busy as fuck tho. Ça et la bonne vieille main droite, inséparables ces deux-là.

Parfois, on s'envestit dans quelque chose en ignorant encore de quoi il s'agit réellement. On ne se renseigne pas assez, ou alors on prend une décision trop rapide. Michael n'avait pas vraiment songé à l'ampleur de la situation en allant s'offrir lui-même comme esclave, débarquant au BA de son plein gré. Il n'avait notamment pas prévu la cellule. Oui bon il avait aussi espéré que l'examen initial serait omis, et ça n'avait pas fonctionné selon ses désirs. Mais la cellule ... Ça faisait un peu trop prisonnier, un peu trop "T'as fait un truc de mal et on te brime ta liberté" à son goût. Quoi que le mot en lui-même le disait bien. Esclave. Liberté, you ain't got much. Il avait espoir pour le sexe par contre. Un peu rough, un peu possessif, un peu kinky ...

La cellule, donc. L'endroit où il devait séjourner, exhibé aux yeux de tous derrière des barreaux comme un chien en cage. Il avait des voisins, pas qu'il ne leur accorda une attention immédiate. Il essayait simplement de prendre un instant pour gérer la situation. Pour assimiler toute l'info que lui projettaient ses sens; les bruits, les pleurs assourdis, l'odeur de la cave, d'un peu de sang, dernières vagues effluves de sexe sur des corps utilisés. La sensation qui lui persistait encore de l'examen, celle d'être observé sous toutes ses coutures, évalué, marqué à un prix comme on le ferait pour du bétail. Regardez mon taureau, ce qu'il est vigoureux.

Une voix capta son attention, ayant pour effet d'attirer son regard vers son voisin immédiat, lequel était accroché aux barreaux et le regardait sans détours. Si une boule de chaleur se forma dans son bas-ventre au moment même où une goutte de sueur froide roulait le long de sa nuque, Mich n'en laissa rien paraître. Il baiserait pour des yeux comme ça. Mais bordel que ce gars lui donnait envie de s'asseoir dans un coin et gémir comme un chiot.

« Mom n' dad kicked me out. Got tired of me jackin' off on their precious sofa ... I need the sex almost as much as I need the money.»

C'était court, efficace, ça avait l'avantage d'être clair. Je suis en manque de sensations fortes dans le bassin et je suis paumé, le job était tout trouvé. Si l'on peut appeler ça ainsi.

Michael jeta un dernier regard autour de lui avant de se risquer à s'approcher. Allez, il y avait des barreaux, que pouvait-il bien arriver de toute façon? Il s'adossa au mur au fond de la cellule, suffisamment près de ceux-ci, assez pour garder ce petit contact nouveau avec son voisin de cellule. Notamment pour laisser son regard courir sur le ventre plat de monsieur, jusqu'au rebord du pantalon, gardien de promesses annoncées par les tatouages courant sur les abdominaux et semblant lui hurler de découvrir ce qui se cachait plus bas. Damn.

« Cool tatts ... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Jimmy & Michael   Ven 29 Déc - 11:02

Lui et sa grande écoute, avait toute son attention contre les dires du nouveau venu. On ne pouvait pas en douter, avec son regard ancré à sa cible, y portant toute son attention. Un intérêt, un vouloir de savoir un brin de l’histoire de celui qui se retrouvait ici. Mais là, il devait avouer que cette histoire avait quelque chose de rigolo. Il se retenait peut-être de rire, mais son sourire amusé le trahissait. C’était quand même quelque chose, il faut l’avouer. Mais il ne jugeait pas, faute de ne rien savoir de plus. Il était donc ici de son plein gré, pour la soif d’argent et de sexe.

« You could have become a prostitute… No? »

Ouais simple réalisation comme ça. Un petit soulignement pas bien méchant, comme quoi il manquait un peu de logique. Ce n’était pas vraiment une question, plus une simple suggestion. Il était trop tard, de toute manière, cet homme avait fait son choix. Il ne pouvait pas changer d’idée, il ne pouvait pas sortir la clé et passer la porte. Jimmy le suivait du regard, sans le lâcher le moindrement, jusqu’à ce que ceux-ci se baissèrent. À son tour de se faire analyser…

« Thanks… »

Et le court silence fut de retour, du moins le temps que le tigre se décide à opter pour l’indien, prenant ainsi place au sol. La tête légèrement inclinée, cette dernière trouvant appuie dans la paume de sa main.

« How was it? Better than the check up at the Doctor right? » Évidemment, il était sarcastique, mais ce n’était pas évident à savoir devant cet air de marbre. « Ils ont jamais réussi à savoir grand-chose dans mon cas. Except that I have a pretty damn good upercut. » Il en avait aussi payé le prix, mais ça, il ne comptait pas étaler sa vie ainsi. Ce n'était pas son genre, de toute manière.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Jimmy & Michael   Ven 29 Déc - 11:03

Peut-être que l'autre avait raison. Peut-être qu'il aurait pu faire un choix plus éclairé. Dans tous les cas, ils n'avaient clairement pas la même vision de cet endroit, et ça Michael l'avait instantanément remarqué. Il ne dit pourtant pas un mot là-dessus, ne chercha pas à le questionner sur ses propres conditions d'arrivée, et se contenta de hausser les épaules.

« Could have. Thought this could be more fun ... »

Son tour de suivre l'homme des yeux alors qu'il s'assoyait en indien près des barreaux, obligeant Mich à baisser le regard vers lui, voir considérer l'option de s'asseoir lui de même. Mmmh, yeah pourquoi pas. Ce fut rapidement chose faite, dos aux barreaux qui les séparaient tous les deux, laissant sa tête reposer contre ceux-ci. Mettant sa nuque à découvert, tendant peut-être le bâton pour se faire battre. Il ignorait quel genre d'endroit c'était exactement. À avoir vécu le check up à l'arrivée, surement une place où les esclaves étaient sans défense aucune sinon leur corps, mais on ne sait jamais. Il pourrait se faire ouvrir le crâne, à l'instant. Ça n'avait pas l'air de l'effrayer, ou alors il en avait une sacré paire pour cacher son inquiétude et maintenir la position.

Un petit ricanement monta de son côté alors qu'il tournait la tête pour observer l'homme du coin de l'oeil.

« Not that awful once they stopped sticking their nose up my asshole ... »

Il roula des yeux, clairement ça n'avait pas été aussi bien qu'il ne le mentionnait, mais il sentait déjà qu'il abuserait du sarcasme ici ... le traitement n'était pas fameux, et si ce n'était de la promesse d'argent et de good sex, il n'endurerait pas ça longtemps. Il n'aurait même pas été tenté.

« So you fight them. Little demon. If I were them, I would shit my pants with one cold look from you, really ... »

Bah quoi. Ses yeux, man, ses yeux ...

« Name's Michael by the way. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Jimmy & Michael   Ven 29 Déc - 11:04

Ouais, bon. La logique, on la repassera. Quoi qu’après mûre réflexion, pour ce qu’il était venu chercher, ceci n’était qu’une option de plus, sortant de l’ordinaire, qui avait certainement pu lui plaire. Ou du moins attirer sa curiosité ou attention. Toujours restait-il qu’il avait cette impression que cet homme ignorait encore tout des lieux. Tout comme lui à son arrivé. La différence étant que lui, n’y était pas de son plein gré. Il ne serait pas là, autrement. Mais il étant en quelque part coupable de son propre destin, de sa propre fatalité. Et depuis ce temps il attendait, sachant bien ce qu’il l’attendait. Il avait au moins été mis au courant du nécessaire, et de ce fait que lorsqu’ils viendraient le chercher pour le mettre sur scène, il ne reviendrait pas.

Il avait perdu contacte du visage, son dos lui étant présenté, alors qu’un léger rire monta à sa gorge. Vaudrait mieux en rire qu’en pleurer après tout. Mais ce qu’il ne vit pas, fut cet éclat dans son regard, son sourire fier à l’ouïr de ce qu’il pouvait bien appeler un compliment. Un petit démon oui, il en était bel et bien un. Il se débattait comme cette créature des ténèbres, et enduraient les brûlures des flammes.

« Maybe… But looks like they always fight back no matter what. »

Il s’était abstenu des détails, pour le bien de la santé mentale de l’autre, pour lui éviter qu’il prenne peur ainsi tout de suite peut-être. Ou encore simplement, car il ne se contentait que du minimum comme toujours. Pour plus d’informations à son sujet, c’était toujours compliqué. Un mystère en restait un, et on ne pouvait qu’avoir des bribes de petites nuances qui au final, ne nous disaient encore que si peu.

« Jimmy… » Une petite pause de quelques secondes et il poursuivi; « And you, Mich’ don’t know in what fucking hell you are now... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Jimmy & Michael   Ven 29 Déc - 11:06

Michael ferma les yeux à ces mots. Of course, they always fight back.
Ils essaient de dompter le taureau. Ils essaient de le vaincre. C'est une lutte sans fin, jusqu'à ce que l'un des deux se soumette à l'autre. C'était apparement Jimmy qui le devrait. Il était ici pour ça, après tout. Mais tant qu'il se débattrait, tant qu'il garderait la tête hors de l'eau, il serait le petit démon qui s'attirerait les foudres. Mich' ne voulait même pas savoir ce que ces foudres représentaient concrètement.

« Maybe they like the thrill ... Or just straight up hate your face. Thats more likely. »

Il eut un nouveau petit rire, bien léger. Il ne pouvait pas savoir, il n'en avait aucune idée. Mais il supposait que ça devait bien les faire chier, de se faire tenir tête autant, de le voir se débattre comme pas deux. Les autres esclaves devaient être plus tranquilles pour la plupart, à en juger par le fait qu'il en entendait un ou deux renifler péniblement. Michael n'avait pas spécialement peur des corrections. Il comprenait ce que le terme esclave signifiait et comprenait le principe de la soumission à un maître. On ne lui avait pas expliqué grand chose des secrets noirs d'horreurs et d'indécence que recelaient cet endroit, mais on lui avait bel et bien parlé de son rôle à jouer dans l'histoire. Un objet. Un homme à tout faire, bébés compris, au sens figuré du terme. S'il te demande de laver les chiottes, tu le fais, et s'il veut te baiser sur le carrelage que tu viens de laver à la brosse à dents, tu le fais aussi. Mich' voulait bien croire que ce n'était pas toujours si pire que ça ...

Non ... Il n'avait vraiment aucune idée dans quoi il s'était embarqué, et le prénommé Jimmy ne tarda guère à le lui faire savoir.

« Apparently ... I mean, of all things, I wasn't expecting the crying. That's fucked up. Is it really that bad... ? éè »

Cette fois il prit la peine de se retourner, pour voir le visage de son interlocuteur, pour faire passer la gravité de son questionnement dans son regard.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Jimmy & Michael   Ven 29 Déc - 11:07

De la merde, il s’en attirait plus qu’il ne saurait le dire. Sachant bien à chaque fois que ces êtres passaient devant les cellules et osaient le pointer du doigt pour un soir, il en ressortirait plus mal qu’il ne l’était. Alors qu’il pourrait relativement bien s’en sortir, il ne voulait pas, donner la satisfaction à qui que ce soit. Il tenait tête à cette bande de riche, leurs crachaient au visage et en payait toujours les conséquences. Deux fois plutôt qu’une même, lorsqu’on avait compris que le client avait passé un mauvais quart d’heure. Le pire dans tout ceci était qu’il n’en avait rien à faire. Il s’était bâtit la réputation du tigre, du sauvage, et avait parfois la paix, lorsqu’on en avertissait les futurs acheteurs. Mais parfois c’était la double mise, et même un critère de sélection pour certains…

Jimmy, le petit démon en personne, avait bien vu et compris que le nouveau ignorait dans quoi il s’était embarqué. Et il s’était approché, dos et tête contre les barreaux, pour que tous deux puissent plus aisément parler, et ainsi se regarder. Rebonjour très chère intensité de son regard, alors que le sérieux en son entièreté pouvait se lire contre ses traits.

« Some of them cry because they’re not meant to be there… Others… It’s because they’re in real pain. Some of them… You can’t even heard them, but they’re just half dead… »

Et il ne leurs enlèveraient pas ce droit, de pleurer toutes les larmes de leurs corps… Sans jugement, sans plus ni moins, malgré qui lui aurait été aisé de dire qu’ils n’étaient que des petites chochottes. « You’re not humain… Not anymore. You’re a puppet… A sex toy. If they wanna make you bleed they will… If they want to half kill you they wil… They can take you hard without any preparation. They can do whatever the fuck they want to. In the end, you shut your mouth, or it’ll get worst. You don’t have any rights. You can scream and beg for mercy… beg for help… But no one’s gonna hear you, no one’s gonna help you… » C’était là, un très bon résumé pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Jimmy & Michael   Ven 29 Déc - 11:10

Ses yeux. Les croiser lui donnait des frissons. Des bons comme des mauvais, de plaisir comme de peur, le chaud et le froid dans un même tourment qui secouait son être. Il en redemandait. Ne pouvait se forcer à détourner le regard, voulant un peu plus de cette intensité, de ce bleu si particulier, de ce petit démon au regard de glace... Il aurait voulu boire des flots d'ivresse dans ces deux lacs profonds qui semblaient vouloir avaler son âme entière.
Une gifle mentale et on se concentre sur ce qu'il raconte, oui oui.

L'explication sur les pleurs, Michael aurait pu s'en passer. Peut-être réalisait-il enfin qu'il était l'un des rares fous à avoir décidé de s'investir volontairement dans cette situation. Qu'il venait de se livrer tout droit à sa propre perte, d'autoriser sa propre destruction à petit feu dans un univers particulier où la vie de certaines personnes perdait toute son importance, n'en faisant plus que des objets. Des choses. Des choses remplaçables, que l'on peut briser, que l'on jette lorsqu'irréparable. Peut-être qu'enfin, il allumait sur une partie de la situation.

Jimmy avait eu la vie dure ici. Ça, Michael en était conscient. C'était dans sa façon d'être, dans sa description des lieux. Un petit démon qui avait goûté à l'enfer et y aurait préféré le paradis.

« They can't all be like that, can they? I bet some of them just want a good fuck and a slave 'cause they don't want to move their lazy ass around their fucking huge house to clean up ... »

Continue de te bercer d'illusions, Mich' ... Ces gens, que tu décris, ils existent bel et bien. Ils existent, mais il en existe aussi un tas d'autre. Des plus fous, des plus maniaques, des plus sévères ... Malgré ses dires, une toute nouvelle incertitude se reflétait dans ses prunelles. Le réalisant probablement, il détourna la tête et se réappuya contre les barreaux avec un soupir.

« S'not like I can change my mind now anyway ... »

Pense au tas de sexe que tu vas avoir. C'est bien, le sexe. Ouais, tu vas prendre ton pied, les deux, tu vas avoir du fun. C'est pas forcément comme ils disent, you can take it rough, it's gonna be fine ...

La conversation semblait être close de son côté. Si Jimmy avait quelque chose à rajouter, Mich' ne semblait pas vouloir l'entendre, ou du moins n'en donnait pas l'impression, puisqu'il venait soudainement de trouver un tout nouvel intérêt : la tête de monsieur. Une envie lui chatouillait les doigts, le détournait de leur conversation morbide. Il n'y résista pas bien plus longtemps, profitant du fait que Jimmy était dos à lui et à proximité pour avoir accès à cette tête et principalement, aux cheveux dessus. Ces beaux cheveux. Qu'est-ce qu'ils avaient l'air doux. Mine

Les doigts se faisaient extrêmement doux alors qu'ils osaient passer dans cette chevelure en une caresse presque tendre, respectueuse tout en envahissant clairement l'espace personnel de monsieur. En prenant tout son temps, il glissa ses doigts entre les douces mèches, ne retirant sa main qu'après la longue caresse.

« Sweet ... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Jimmy & Michael   Ven 29 Déc - 11:10

Il savait comprendre les signes, la fausse question et ce besoin de se bercer dans ses illusions. Il n’avait fait que lui partager sa vision des choses, et ne comptait pas le violenter pour lui ouvrir brutalement les yeux. Il n’en avait rien à faire, et ne comptait pas ainsi perdre son temps. Il verrait bien par lui-même, le merdier dans lequel il s’était lui-même fourré. On ne pouvait jamais prévoir, de toute manière. Il en avait vu de toutes sortes, un peu tel un jeu de casino. Parfois l’on gagnait, parfois l’on perdait, mais une chose restait; on ne savait jamais sur quel chiffres nos dés allaient tomber. Il était trop tard, de toute manière, et Mich’ semblait l’avoir bel et bien compris.

Jimmy ne rajouta rien, détournant la tête pour regarder droit devant lui, pour se perdre dans le silence. Pas bien longtemps toutefois, car il eut un choc, pas vraiment agréable, qui venait de lui partir de la tête. Il était toujours comme ça, sur la défense, prêt à attaquer lorsqu’on osait le toucher. Un nouveau réflexe, ainsi développé au cours de son temps en ces lieux. Mais Jimmy ne bougea pas, n’ayant trahis que son état de par ce léger saut, son regard qui avait agrandis dans l’instant même. Il n’y avait pas eu de mauvaises intentions, mais l’on pouvait ressentir sa raideur, source de ce fait qu’il n’aimait pas. Il n’avait rien dit, il lui avait laissé la chance du débutant, mais s’était tranquillement éloigné tout en lui souhaitant bonne chance ici. Comme quoi cette petite conversation était belle et bien terminée.

Pour cette fois, du moins. Car les jours suivants, ils apprirent quelque peu à sympathiser, puisqu’ils étaient après tout, des voisins de cellules. Mich’ eut droit à son bon côté, plus calme et paisible. Jusqu’au jour où le spectacle ce fit… Le petit démon était bel et bien là. Alors que c’était lui, qu’on avait pointé du doigt, qu’on avait spécifié vouloir pour ce soir. Le calme avant la tempête, il se déchaîna comme toujours, dès que la porte lui était ouverte, dès que des mains osaient se poser sur lui pour tenter de l’attacher. Il avait réussi à donner un bon coup de poing à l’employer, mais bien vite ce fut lui qui reçut la peine. On l’avait maîtrisé, tenu par les cheveux, plus d’un employés étant nécessaire comme toujours. Un bon coup de cravache pour le calmer, et il fut attaché comme il se devait, encore plus qu’il le fallait. Et on l’amena, loin d’ici, pour le plonger dans un nouvel enfer. De celui qui dura quelques heures, jusqu’à la nuit tombée. Le silence brisé par le son des chaînes et la porte grinçante, s’ouvrant doucement. Parfaite contradiction avec la soudaine brutalité de ce corps vulgairement poussé et ce fut la fin. Pas un un son… pas la moindre révolte…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Jimmy & Michael   Ven 29 Déc - 11:11

Il aimait vraiment bien Jimmy. Son petit démon. Il ne l'avait jamais vu à l'oeuvre, mais pouvait sentir cette énergie violente et agréable qui se dégageait de lui. Le premier contact contre sa tête avait allumé une petite lumière en lui, en le sentant se raidir après le sursaut. C'était un animal sauvage, il n'avait pas à en douter. Il n'avait pas cherché à poser une nouvelle fois de tels gestes au-delà des limites personnelles. Respecte l'autre et il respectera. Il apprivoisait son petit démon.

Mich' s'estimait relativement chanceux de la compagnie. Il aurait pu tomber à côté d'un de ceux qui passent la nuit à geindre tout bas, qui t'en font faire des cauchemars les premières nuits, jusqu'à ce que tu apprennes à les ignorer et te construire une carapace. Il leur préférait mille fois Jimmy. Ils faisaient la conversation, apprenaient peu à peu à se connaître dans cet environnement hostile où chaque amitié, aussi fleurissante et fragile soit-elle, était la bienvenue. Mich' l'aimait vraiment bien.

Le jour arriva pourtant où leur petite quiétude fut brisée par l'arrivée d'employés. Un premier d'abord, prêt à sortir Jimmy de sa prison pour l'emmener à son maître d'un soir. Michael avait beau s'être fait au terme "Petit démon" et entendu quelques histoires de la façon qu'avait Jimmy de se débattre, il ne l'avait jamais vu à l'oeuvre. Le spectacle avait de quoi le clouer sur place dès les premiers instants. Le coup de poing parti sans prévenir, cassa la gueule d'un des hommes, encourageant les autres à redoubler d'ardeur pour maîtriser la tornade qu'était devenu son voisin. Dès qu'ils eurent une bonne prise sur lui, Michael bondit sur ses pieds, s'accrocha aux barreaux séparant leurs deux cellules. Un seul regard d'un des hommes rivé sur lui suffit cependant à le faire lâcher prise. Il voulait tout dire, à la fois "Recule" que "Ferme ta gueule" et "te mêle pas de ça". Qu'aurait-il pu faire, de toute façon? Gueuler? Comme s'il aurait pu changer les choses.

L'attente fut pénible. Ce n'est que de longues heures plus tard qu'une présence se manifesta enfin à la cave, ouvrant la cellule adjacente à la sienne et y poussant rudement un corps qui n'offrait aucune réponse. Bientôt, ils furent à nouveau plongés dans le silence, dans la terrible attente d'une réaction du côté de son voisin. Rien ne venait, pas un mouvement, pas un bruit. Michael finit par se traîner lentement vers les barreaux, le coeur battant d'appréhension. Son petit démon ... à se rebeller ainsi, il en payait le prix. Il aurait préféré que non ...

« ... Jimmy ? »

Le ton trahissait son inquiétude, ses mains tenant les barreaux, n'osant pas appeler son nom de nouveau bien que l'envie était présente de le bombarder de questions dont les réponses seraient probablement non. Non, il n'allait pas bien, non il n'était pas correct. Non il n'avait pas passé un bon moment du tout.
... Oui, il s'était fait casser la gueule.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Jimmy & Michael   Ven 29 Déc - 11:13

Le tigre, le sauvage n’était plus. Il était partit, il était resté loin dans cette chambre qu’il voulait oublier. Et la carapace s’était bien vite refermée, complètement, pour ce couper de ce monde qu’il ne voulait pas. Pour faire mine qu’il n’avait fait qu’un mauvais cauchemar. Il gardait le silence, il tentait de se concentrer sur sa respiration, ailleurs, n’importe quoi, pour oublier l’existence même de son corps. Aussi vide, que torturé par ces mains qu’il n’avait jamais voulues. Qu’il le veuille ou non, le choix n’était pas et n’avait jamais été depuis son arrivée ici. Il ne pouvait que se battre pour retrouver un brin de sa liberté. Encore une fois, on lui avait fait regretté, mais hey rien à faire. Ce n’était qu’un corps, ce n’était pas sa tête, il n’était plus là, complètement déconnecté de la réalité. Car il n’avait pas envie d’y être. Qu’on lui foute la paix. C’était tout ce qu’il voulait.

Il retrouva son état d’huître complètement refermée, qui avait trouvé une couche de plus à rajouter pour ce soir. Il avait fini par bouger, doucement, brisant son silence de son du genre douloureux qui s’étaient échappés. Simplement pour s’échapper de la vue de l’un et de l’autre. Il n’avait même pas osé poser le moindre regard sur Mich’ l’ignorant entièrement. Jimmy n’était pas là, pas disponible, il avait mis sa cape d’invisibilité pour y retrouver son repos. Au moins le message était plus que clair. Et il ne valait pas la peine de moindrement s’acharner.

Il avait le don de dégager cette aura, qui malgré son calme, laissait voir la tension, vive. Le toucher ou simplement le chercher, et le noir viendrait l’envahir, pour se diriger vers la source nuisible. Et il en fut ainsi les jours suivants, dans son parfait silence jusqu’à ce qu’il aille mieux. Et enfin le signal qu’il allait bien, que tout était enfin rentré dans l’ordre, se manifesta enfin. Jimmy lui-même qui, vint trouver place assit au fond de sa cellule, mais tout autant collé aux barreaux de son cher voisin. Et il l’observait mine de rien, attendant simplement de voir s’il allait oser s’approcher. Niveau subtilité, il faisait toujours dans le zéro, comme à son habitude. No matter what he was doing. No shame, not at all. Il était complètement désabusé après tout, le petit Jimmy.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Jimmy & Michael   Ven 29 Déc - 11:15

Livré à lui-même. Pendant un temps, c'est exactement ce que Michael fut.
Il n'avait obtenu aucune réponse à un premier appel, encore mois de réaction la deuxième fois qu'il avait osé prononcer ce nom qui en était revenu à représenter pour lui un ami, une sorte de réconfort dans la solitude de l'endroit. Jimmy s'était complètement replié sur lui-même, se rendait inaccessible au monde extérieur, refusant toute approche. Mich avait su ne pas insister. Malgré le pincement déchirant au coeur à l'idée de le laisser seul dans cette situation, il avait reculé des barreaux et trouvé refuge plus loin dans sa propre prison, sans se risquer à se manifester à nouveau. Pendant quelques jours, ce fut la même chose. Parfois l'envie d'apeler son nom lui brûlait les lèvres, mais toujours il se retenait, l'observant longuement puis se détournant comme par culpabilité, par sentiment d'intrusion dans une douleur qui n'était pas sienne et qu'on refusait de partager avec lui.

C'est la sensation d'être observé avec insistance qui le réveilla au bout d'un temps. Il n'y avait pas grand chose à faire ici, à par se prélasser comme un chat en attendant qu'on daigne leur accorder de l'attention. Il ne faisair que ça, dormir. Dormir et se branler en silence. Cette fois pourtant, un élément perturbateur l'avait forcé à remuer un peu, le faisant par instinct se tourner légèrement vers la cellule de Jimmy. Ses yeux encore embrumés de sommeil, l'air délicieusement perdu, il croisa directement deux billes de glace qui envoyèrent un tiraillement à une exrémité précise de son corps. Little twitching qu'il espérait avait passé inaperçu dans le sous-vêtement de coton qu'il portait. Il était rendu au stade où il se contentait d'un boxer et d'un haut sans manches, ne voyant plus l'intérêt de se vêtir entièrement si tout ce qu'il avait à faire était de rester écrasé là en attente d'un cochon qui voudrait se le faire.

Jimmy.

Il semblait s'être lui-même sorti de son isolation, rivant son regard sur lui avec cette même intensité qui le rendait si perdu, si ... chaud et froid, attiré et cloué sur place. Mich avait l'irrépressible envie de se toucher, déjà. Surtout que l'état actuel de la chose était semi-hard simplement dû à ses quelques petites heures de sommeil. Toujours la même chose, ça profite de chaque occasion pour se mettre au garde à vous, ce truc.

« Hey... »

Sa propre voix lui paru bizarre. Peut-être un peu plus désespérée qu'il ne l'aurait voulu. Avalant sa salive, il entreprit de se redresser un peu sans lâcher Jimmy des yeux, n'osant pas rompre le silence plus que nécessaire, mais se rapprochant quand même sans hésiter plus longtemps, malgré son coeur qui débattait. Il s'installa à son tour contre les barreaux, s'y accrochant de ses mains, faisant peut-être passer à travers cette posture-même, à quel point il lui avait manqué. Il s'était fait du soucis pour lui. Il avait envie de lui... Non pitié, faites que cette dernière chose ne soit pas atrocement évidente...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Jimmy & Michael   Ven 29 Déc - 11:15

On avait pas besoin de réveil sommeil quand on avait Jimmy. Lui et ses deux billes bleues sortant de l’ordinaire. Si maître il y avait, il n’aurait même pas de besoin de réveille par un quelconque moyen. Juste le fixer, avec son intensité naturelle et dérangeante. Et lorsque l’envie lui prenait, le tout pouvait devenir toute une provocation. C’était ça qui était bien avec lui, ou plutôt mal, dépendant des points de vues. Un jeune homme renfermé, d’une impassibilité et d’un calme presque monstrueux, et qui pouvait éclater à tout moment sans que l’on ne sache, sans le moindre indice. Mais l’indice était là, et il y avait toujours été. Peu expressif de corps, mais il suffisait de lire ses yeux pour y reconnaître ses états d’âmes. Il savait parler à travers eux, sans qu’un mot ne sorte de sa bouche. Il était doué pour ça, depuis bien longtemps.

Jimmy ne remarqua rien, du moins par pour le moment, regardant toujours le visage, comme bien souvent. Nice nose you got there… C’était vraiment pas son truc non. Il n’avait fait qu’un signe de main en réponse aux salutations, un petit mais bref sourire apparaissant. Et si le silence perdurait un peu, il parlait malgré tout, une légère demande de pardon traversant ses prunelles. Car il l’avait complètement laissé tombé, ignoré et ce pendant quelques jours. En quelque part, ce n’était pas chose correcte. On ne fait pas ça, on passe par-dessus ou du moins on dit un mot ou deux, pour expliquer le besoin de paix.

« I hope you’re not mad at me ? »

Il n’en avait pas vraiment envie. Demander pardon comme ça encore moins, mais à sa façon il l’avait fait. De par sa demande, cherchant à voir l’était de l’autre. L’inquiétude dans sa voix et dans son être, pouvait bien y cacher autre chose, il l’ignorait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Jimmy & Michael   Ven 29 Déc - 11:18

Le silence s'éternisait un peu, mais Mich ne souhaitait pas être le premier à réellement le briser. Il se contentait de l'observer alors qu'un petit sourire étirait ses lèvres, se faisant légèrement plus grand à la vue de celui de Jimmy, léger mais tout de même là. Il avait l'air mieux. S'il avait décidé de s'extirper de sa bulle et de venir délibérément auprès des barreaux qui les séparaient pour le voir, c'était sûrement bon signe. Il n'était certes pas encore sorti de son mutisme, mais ça ne tarda guère à venir. À ce moment, Mich secoua légèrement la tête en guise de réponse première. Puis, il appuya son front contre les barreaux, croisant ses bras au-dessus de celle-ci et plantant son regard dans celui de Jimmy. Bad move, maybe, mais il voulait faire passer le sérieux de la chose. Il aimait le regarder. C'était perturbant, c'était hot as fuck, il aimait ça. Mais avant tout, il fallait lui faire comprendre que ce n'était rien. Il ne lui en voulait pas, pas pour ce genre de chose...

« Why would I be? ... I get it, you know. We all got our own ways to cope... »

Il esquissa un nouveau sourire, celui-ci se faisant un peu plus tendre quoi qu'un peu incertain peut-être.

« Are you okay ... ? »

Parce que c'était pas beau, quand ils l'avaient emmené. Encore moins quand ils l'avaient ramené ensuite. Veut, veut pas, l'inquiétude commençait à naître en Mich, une inquiétude pour lui-même plus que pour Jimmy cette fois ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Jimmy & Michael   Ven 29 Déc - 11:21

Il avait beau avoir sympathisé avec le jeune homme, il savait bien qu’au final, il n’en savait rien. L’être en lui-même, et ses réactions face à certaines situations. La dernière avait été toute nouvelle, la raison même de son doute et sa demande. Il devait avouer que tout d’un coup, il hésita, à voir l’autre s’installer de la sorte devant l’ignorance de la posture. Provocation ou pas, il avait tout un air bien sérieux. Le questionnement et l’attente se lisait, sans que Jimmy ne bouge le moindrement. Jusqu’à ce qu’il ait ses réponses, lui accrochant une nouvelle fois un léger et court sourire.

Il n’arrivait pas à les garder bien longtemps, et n’en avait pas envie non plus. Il y repensait encore un peu, d’autant plus causé par cette simple question. « I don’t know… » Il ne savait jamais, et il préférait dire cela plutôt qu’un beau non. « See… It’s hell here. Sweet man don’t rent you. Ils te passent sur le corps. Not the first one tho. » Peut-être avait-il refusé de croire Jimmy, mais désormais devant les faits il n’en avait plus tant le choix. « Told you… They don’t give a fuck. They use you until the end. And then they dump you in your cage. » Il soupira, entre épuisement, lassitude et découragement. Il n’avait pas tant envie d’en parler plus que le minimum mais se forçait pour Mich’. « It’s just worse if you’re a virgin. » Et voilà que Jimmy le regardais autrement de son regard entre avertissement et qui tentait de scruter l’état de l’autre. Évaluant tout simplement, les possibles dégâts qu’il pourrait éventuellement subir. Ses billes qui lui disaient au final I hope it's not your case...


The end ._.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jimmy & Michael   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jimmy & Michael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» Michael Jackson est mort...
» Michael Lucius revoqué / Saintil est dechargé du dossier
» Michael CORNER
» Présentation Jimmy =)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brickface :: We are free :: Nos Rps-
Sauter vers: